Lésions méniscales du genou

Les ménisques sont des structures de cartilage fibreux placées entre le fémur et le tibia. Ils servent « d’amortisseur » au genou et de « cale » pour assurer la stabilité de l'articulation. Ils ont donc un rôle de protection du cartilage articulaire et leur absence ou lésion expose le genou à l'arthrose. Chaque genou en possède deux : un ménisque interne et un autre externe ayant grossièrement une forme d' anneaux incomplets.

 

Les deux principales maladies touchants les ménisques sont : la déchirure et l'usure.

anatomie du genou

anatomie du genou: Ménisque, ligament croisé, cartilage

 

LCA = ligament croisé antérieur, LCP = ligament croisé postérieur

La déchirure méniscale

Elle est aussi appelée fissure, blessure ou de manière plus générale lésion du ménisque. Elle survient lors d'un choc ou d'une torsion de genou. Elle peut s'associer à une entorse du ligament croisé antérieur et touche surtout les sportifs.

 

Deux signes sont évocateurs :

la douleur du genou centrée sur l'espace entre le fémur et le tibia.
Le blocage du genou

 

La douleur n'intervient pas forcement immédiatement après le choc mais apparaît plutôt progressivement.

 

 Le blocage du genou correspond à l'impossibilité d'étendre complètement le genou alors que la flexion est possible. Quand on lache le genou, celui-ci revient se bloquer en flexion. Il correspond au déplacement à l'intérieur du genou d' un fragment du ménisque abimé. Ce dernier vient bloquer la course du genou.

 

 De plus le genou peut présenter des épisodes de gonflements (appelés épanchements articulaires). Il correspond à la production de liquide en réponse aux traumatismes. S'il est abondant, il peut être responsable de vives douleurs en augmentant la pression dans l' articulation.

 

 Une fois le diagnostic suspecté, le meilleur examen pour juger de l'état des ménisques est l'IRM. Les images permettent de confirmer la lésion mais aussi de préciser sa localisation exacte sur le ménisque et la forme de la déchirure. L'IRM permettra également d'évaluer l'état des ligaments. Des radiographies complètent le bilan.

lésion et déchirure du Ménisque réparation sutureArthroscopie du genou, traitement du Ménisque

Le traitement d'une déchirure d'un ménisque dépend du bilan. Il s'agit de décider si une réparation du ménisque est possible, c'est la suture méniscale. Si la réparation est impossible, la résection de la seule partie touchée du ménisque est à envisager, la méniscectomie. Il faut privilégier à chaque fois que possible la réparation car un genou auquel il manque tout ou partie d' un ménisque est plus exposé à l' arthrose.

Beaucoup de facteurs sont à prendre en compte notamment le délai entre la déchirure et la consultation car au-delà de 2-3 mois, les chances de cicatrisation baissent et une réparation devient hasardeuse. Le deuxième facteur est la localisation de la déchirure : le potentiel de cicatrisation est plus important en zone rouge.

Dans tous les cas une arthroscopie du genou est à prévoir. Il s'agit d'une intervention consistant à introduire au moyen de 2 petites incisions une caméra et une série d'instruments dans le genou en vue de réaliser le geste prévu (suture ou résection). Tout d' abord un tour d'horizon de l'intérieur du genou avec la caméra permet de confirmer le bilan. Ensuite la réparation est réalisée avec un fil de suture dédié permettant de faire coulisser un nœud autobloquant de façon à suturer le ménisque sans ouvrir le genou. Enfin un lavage est effectué puis les incisions fermées.

Dans le cas d'une méniscectomie, la suture est remplacée par une ablation de la partie du ménisque lésée à la pince miniature.

Différents modes d'anesthésie sont possibles : anesthésie générale, rachis-anesthésie (anesthésie du bas du corps) ou anesthésie loco-régionale ( anesthésie de la jambe seule). Cette intervention se fait en chirurgie ambulatoire avec une sortie le soir même de l' opération.

Les suites dépendent du geste sur le ménisque:

Méniscectomie

elles comprennent la prise d'anti-douleurs, des soins de pansements, le port de chaussettes de contention pendant une dizaine de jours. Parfois des injections d'héparine, pour éviter les phlébites, sont nécessaires chez les patients à risque. Un glaçage régulier et une surélévation du membre diminueront les douleurs tout en évitant un œdème trop important. L'appui immédiat est autorisé sous couvert de cannes et aucune immobilisation n'est nécessaire.

Suture

l'appui est retardé de 6 semaines et une attelle doit être portée. Les suites comprennent aussi le glaçage, la surélevation du membre, les anti-douleurs et les soins de pansements. Les injections d'héparine et le port de chaussettes de contention sont ici systématiques.

Dans tous les cas, un arrêt de travail est à prévoir. Une semaine après l'opération, la rééducation commence pour entretenir la force musculaire et récupérer la souplesse du genou. Enfin une consultation dans les semaines qui suivent permet de contrôler l'état des cicatrices et du genou.

L'usure du ménisque

Elle correspond au vieillissement du ménisque. Cette usure est dénommée méniscose ou lésion dégénérative. Les symptômes sont les mêmes mais surviennent chez des patients plus âgés (40-60 ans) pour un traumatisme peu important ou lors d’activités sportives sans notion traumatique.

 

La méniscose peut être associée à une arthrose du genou si bien qu'il peut être difficile de faire la part des douleurs causées par l'une et par l'autre. L'arthrose peut ainsi être responsable de douleurs résiduelles après une arthroscopie. Enfin une intervention sur le ménisque est susceptible d'aggraver l' arthrose. Pour toutes ces raisons, l'arthroscopie est moins systématique et un traitement par médicaments et soins est proposé en premier lieu:

 

Anti-douleurs
Glaçage
Kinésithérapie et physiothérapie
Arrêt temporaire de la course à pied et des sports avec impact du pied au sol
Éviter de s'accroupir
Surveillance médicale

 

En cas d'amélioration, une surveillance sera instaurée. En l'absence de résultats, une arthroscopie est envisagée en fonction de l'importance des douleurs, de la gêne à la marche et de la fréquence des blocages.

Dr Metmer

Clinique ophtalmologique Thiers, 330 Avenue Thiers, Bordeaux

Telephone:  05 33 52 35 75

Prise de rendez-vous par internet: cliquez ici.

Contact par E-mail: cliquez ici.

Ce site n'utilise pas de cookie.